Quels sont les critères à observer pour bien choisir des matériaux de calage pour des colis
Demenagement, Emballage, Transporteur

Quels sont les critères à observer pour bien choisir des matériaux de calage pour des colis ?

Tout comme les contenants qui abritent les produits à expédier, les matériaux de calage dans lesquels vous glissez vos articles sont aussi cruciaux pour un bon emballage. Pour cela, il importe de bien choisir le matériau de calage. À vrai dire, celui-ci, tout en vous permettant d’assurer une meilleure protection à vos produits cassables au cours du transport, doit pouvoir améliorer votre expérience client. Et notamment, il se doit d’être en adéquation avec votre budget logistique. Alors, pour quels matériaux de calage opter pour vos colis ? Découvrez dans cet article la réponse à cette interrogation et en bonus toutes les possibilités qui s’offrent à vous.

Les critères primordiaux d’un meilleur matériau de calage

Le marché recèle d’une panoplie de produits conçus spécialement pour le calage des colis. De ce fait, choisir la bonne option peut se révéler comme une tâche fastidieuse. Quelles sont donc les bonnes protections pour vos colis ?
Comme réponse à cette interrogation, sachez que le matériau de calage idéal pour vos commandes doit se retrouver dans ces différentes fonctions :

Il assure la protection de vos produits sans servir

d’emballage supplémentaire
Au cours de l’acheminement de vos produits, le matériau de calage que vous devez choisir doit pouvoir vous les épargner des chocs. De même, il ne doit en aucun cas être utilisé comme un emballage additionnel.

Il ne constitue pas une surcharge pour vos commandes


Cet aspect se révèle d’une extrême importance. En réalité, il peut arriver que votre transporteur vous présente une facture en tenant compte du poids par volume de vos marchandises. Cela est d’ailleurs une éventualité quand il s’agit d’acheminements express et à l’international.

Il perfectionne votre expérience client


La plupart des clients s’entichent pour certains emballages qui ont servi à couvrir leurs marchandises. De ce fait, le matériau de calage à choisir doit pouvoir s’enchevêtrer dans une méthode d’unboxing, idéal pour être bien déballé.

Il perfectionne votre stratégie d’emballage éco-responsable


Les clients font déjà l’objet d’une vaste sensibilisation sur les conséquences des emballages sur la planète. Mieux encore, le système législatif n’a de cesse de devenir intransigeant en ce qui concerne l’usage d’emballage peu bénéfique pour l’environnement. Il s’agit encore là d’une raison suffisante pour ne point négliger l’aspect durabilité de vos solutions d’emballages.
Les critères ci-dessus constituent des facteurs clés d’un bon matériau de calage. Toutefois, il existe différentes options de matériau de calage que vous pouvez choisir pour vos marchandises.

Les différentes options de matériaux de calage pour lesquelles songer pour vos parquets à expédier


Il existe toute une ribambelle de solutions pour assurer la protection des colis contre les collisions, les secousses et toutes les autres menaces au cours du transport. Comme exemple, on peut citer les bulles d’air, le coussin d’air, le mousse de calage, etc. Bref, dans liste ci-dessous, vous pouvez choisir l’une de ces solutions qui convient à ce que vous voulez :

Les matériaux de calage traditionnels


• Le papier bulle
Le papier bulle est l’un des matériaux de calage les plus prisés du marché sinon le matériau le plus utilisé. Cette solution est appropriée pour assurer la protection des articles et objets cassables. Et ce, en utilisant deux méthodes phares à savoir : le rembourrage dont le but est de remplir le vide dans vos parquets à expédier et l’emballage de chacune des marchandises avec du papier bulle.
Pour la satisfaction des acteurs de la logistique, le papier bulle est aussi disponible sous le modèle isotherme, idéal pour les articles nécessitant un calage capable de résister aux changements de température. De plus, il est disponible en variante opaque dans l’optique d’assurer la confidentialité de vos parquets à expédier.
Points négatifs : il présente plusieurs points faibles. Étant composé de plastique, non seulement il est moins éco-responsable mais aussi, il est moins esthétique. De plus, il perfectionne moins l’expérience de déballage des clients.
• Les particules et chips de calages
À la fois légers et économiques, les particules et chips de calage jouissent d’une liberté en tant que matériau de calage adéquat pour assurer plusieurs fonctions. En dehors du fait qu’elles comblent le vide dans les cartons, elles se révèlent efficaces dans la protection des articles qui pèsent peu. En plus, ces particules libres permettent le maintien en place des articles dans l’emballage.
Il est loisir de les retrouver auto-verrouillées sur quelques types de produits. Autrement dit, ces particules s’enchevêtrent les unes dans les autres de sorte que le résultat final soit capable de contenir les chocs.
Étant conçues à base de plastique PP (polypropylène) 100 % recyclé et nantis de propriétés antistatiques, elles sont donc disponibles en version éco-responsable. Ce qui fait de ces plastiques des accessoires propices pour le calage des appareils électroniques.
Points négatifs : cette solution peut impacter négativement sur votre expérience client. Au moment de l’ouverture du colis, le fait que ces particules s’envolent peut parfois agacer le client. En considérant ces différents points, cette option n’est pas trop recommandée dans l’amélioration de votre expérience client.
• Les plaques de mousse en polyéthylène
Conçues en polyéthylène, les plaques de mousse peuvent servir à plusieurs fonctions simultanément. En plaçant les produits dans une même caisse, non seulement elles peuvent les caler, mais en plus, elles peuvent les rembourrer et les éloigner.
Du fait que les plaques de mousses sont infrangibles et semi-rigides, elles ne peuvent en aucun cas être réduites en miettes même après avoir été confrontées à plusieurs chocs.
Points négatifs : leurs seuls bémols se situent à la complexité qu’elles peuvent causer à votre méthode d’emballage. D’un côté, elles amèneront vos opérateurs à exécuter une certaine manutention. Que ce soit à la scie ou au cutter, ceux-ci doivent en réalité découper les plaques en mousse pour qu’elles puissent se conformer à la taille de vos articles. D’un autre côté, elles sont moins éco-responsables et ne se révèlent pas bénéfiques dans l’entretien de votre expérience client plus que certaines options plus esthétiques.
• Le film mousse en polyéthylène
Fabriqué en polyéthylène, le film mousse est caractérisé par une souplesse. Ce qui fait que la plupart des clients l’affectionnent. Sa souplesse confère une aisance dans l’enveloppement des articles au sein de l’emballage. Il est question aussi d’un matériau de calage anti-rayure qui s’adapte parfaitement aux articles sensibles aux chocs au sein de l’emballage.
Points positifs : Cerise sur le gâteau, le film en mousse est disponible en variante recyclable pour s’intégrer dans votre stratégie d’emballage éco-responsable.
• Le calage Kraft
Le kraft n’est rien d’autre que la version papier du carton, un matériau largement apprécié par les acteurs de la logistique. Depuis peu, le kraft aussi s’est révélé comme une excellente option dans le calage de parquets à expédier. Il est propice pour emballer des articles pesants ou à angles vifs. De plus, il peut servir à remplir, en toute simplicité, le vide dans les colis au moyen de sa matière ouvertement éco-responsable.
Points positifs : l’excellente nouvelle que recèle ce matériau de calage est qu’il oppose une parfaite résistance face à la déchirure en plus d’être opaque et antistatique.
Le kraft se décline sous plusieurs formes à savoir :

  1. Le rouleau de papier kraft parfait pour l’emballage des produits et pour combler l’espace libre dans les colis.
  2. La frisure de papier qui est parfait pour caler librement sans trop encombrer. Aussi, il est plus éco-responsable que les particules de calage.
  3. Le carton ondulé qui est fabriqué par le biais d’une machine de calage. Il est idéal pour perfectionner l’expérience client et accélérer le rythme d’emballage. En réalité, les machines de calage en papier permettent la création d’un calage à un ou deux plis. Cela, afin d’obtenir des accordéons en papier kraft. De cette façon, il permet d’utiliser moins de matière et d’assurer le maximum de protection à vos articles.
    • Les matériaux de calage biosourcés
    On désigne par matériaux de calages biosourcés, des matériaux conçus au moyen des matériaux de calage écologiques. Ainsi, la matière première se renouvelle de façon naturelle.
    Si vous envisagez de choisir une option de calage tout à fait écologique, vous avez le choix entre :
  4. Les particules de calages en amidon de maïs : il est question ici d’une alternative éco-responsable pour les particules de calage fabriquées en polyéthylène ou en polyester. Ce matériau est en effet biodégradable et se décompose au contact de l’eau tout en ne laissant aucun déchet toxique. De plus, il est ultra léger et ne rend pas plus pesants vos colis et vos coûts d’envois postaux.
  5. Les fibres de calage textile recyclées : ce matériau est conçu à partir de fibre textile 100 % provenant des matières recyclées à base de ouate naturelle. Étant expansif, il permet d’obtenir plus d’espace de stockage. En présence des chocs, il les contient agréablement tout au long du transport. Cela, en assurant la protection de vos marchandises contre les rayures et les différences de température.
    • Le calage à coussins d’air
    Les coussins d’air constituent des matériaux de calage ultra légers. Pour obtenir des coussins capables de résister aux chocs, il vous suffit de gonfler des gaines au moyen d’une machine d’emballage spécifique.
    Certes, ces machines sont à la portée de tout le monde et facile à utiliser pour tout logisticien, mais on peut également retrouver les coussins d’air en boîte distributrice.
    Pour satisfaire tous vos besoins, il existe à cet effet plusieurs versions de gaines de calage en :
  6. Polyéthylène
  7. Plastique 50% recyclé
  8. Plastique biosourcé
  9. Papier

• Le papier de soie
Si vous êtes en quête d’un matériau de calage capable de mettre en valeur vos articles, porter votre choix sur le papier de soie. Que ce soit en wrapping des marchandises ou pour combler les espaces inoccupés au sein des emballages, il peut vous rendre service !
Points positifs : caractérisé par une douceur, le papier de soie n’émet pas de rayure sur les surfaces délicates. En plus de cela, il aide à créer un effet de surprise à l’ouverture de vos colis. Il se décline sous plusieurs couleurs et peut être également personnalisé en fonction de la couleur recherchée. Idéal donc pour soigner votre image de marque.
Et que diriez-vous d’un calage intégré pour l’emballage de vos produits ?
Pour votre chaîne logistique, la toute dernière option pour le calage de vos produits est le packaging à calage intégré. Il s’agit d’un modèle d’emballage très efficace pour accélérer votre rythme d’emballage. En réalité, ils épargnent à l’opérateur de se rendre chercher le matériau de calage puis de le découper.
Vous pouvez les retrouver sous différents formats :

  1. Les caisses, les boîtes et étuis extra-plats : Vous pouvez disposer de ceux-ci avec une mousse de protection ou un film antistatique pour acheminer des articles électroniques. En plus d’être rapides à monter, ils permettent de protéger vos articles sans que vous n’ayez pas besoin de faire usage de plus de papier d’emballage ou de film à bulles.
  2. Les enveloppes et pochettes remplies avec du film bulle : Celles-ci sont largement suffisantes dans l’expédition des petites marchandises ayant besoins de protection limités. À partir déjà du premier passage du transporteur, elles facilitent le passage en boîte aux lettres. Ce qui constitue un véritable avantage pour soigner votre expérience client que vous voulez tant entretenir.
    En somme, il existe une palette de matériau de calage que vous pouvez utiliser pour vos colis. Il vous revient maintenant d’opter pour un modèle donné en fonction des critères précités et de vos attentes en matière de logistiques.