Transporteur paris – 2htransports

Qu’est-ce qu’un bon conférencier?

Avant de commencer à parler, il faut avoir une idée de ce que vous allez dire. C’est la première chose à faire quand vous préparez une conférence : réfléchir à l’idée que vous voulez vendre. Vous avez votre sujet, et maintenant vous savez comment le présenter. Il ne reste plus qu’à s’entraîner à le raconter.

Établir la connexion avec le public dès le début

La première chose que vous devez faire est d’établir une connexion avec votre public dès le début. Il est important qu’ils vous entendent, vous voient et vous sentent. Votre public ne peut pas vous comprendre et vous aimer s’il ne sait pas qui vous êtes et quel message vous apportez.La meilleure façon de le faire est d’inclure une brève introduction au début de votre présentation qui leur indique brièvement qui ils vont entendre, pourquoi ils devraient écouter et combien de temps cela prendra au total (afin qu’ils puissent planifier leur café pauses).

Ne pas utiliser de notes

Assurez-vous de connaître votre matériel. Si vous allez utiliser des notes, assurez-vous qu’elles sont très simples et concises. C’est pourquoi je suggère de ne pas en utiliser du tout. La plupart de mes entretiens se sont déroulés sans aucune note.Le public vous aidera à vous souvenir de vos points, alors ne vous souciez pas non plus d’avoir l’air bien ou d’être préparé pour chaque question qui pourrait survenir lors de la session de questions-réponses après la conférence (car il y aura toujours une ou deux personnes qui poseront des questions hors tour). Ils se souviendront du sujet, et s’ils oublient quelque chose de spécifique à ce sujet plus tard, écrivez-leur un e-mail ou répondez directement via les réseaux sociaux.

Intégrer l’humour au propos

L’humour est un excellent moyen de briser la glace et de mettre votre public à l’aise avec vous.L’humour peut être utilisé pour faire valoir un point ou illustrer quelque chose qui pourrait autrement être difficile à saisir pour eux. Essayez d’utiliser l’humour comme une analogie entre deux concepts différents, ou utilisez-le pour expliquer pourquoi vous avez choisi ce sujet en particulier.L’humour peut également vous aider à vous connecter avec votre public en racontant vos expériences personnelles ou vos observations sur le monde qui nous entoure.

Interagir avec le public

Interagissez avec le public.En tant qu’orateur, vous devez prendre le temps d’interagir avec votre public. Cela peut se faire de plusieurs façons, comme poser des questions et les impliquer dans la présentation. Cela peut également impliquer de l’humour ou des accessoires, ce qui ajoutera plus de plaisir à votre présentation.

S’adapter au public

Un bon orateur est flexible. Ils savent que la présentation qu’ils ont préparée pour un public peut ne pas fonctionner pour un autre et s’ajustera en conséquence. Cela peut être aussi simple que de changer quelques mots ou phrases en fonction de la personne à qui ils s’adressent, ou cela peut impliquer d’ajuster tout votre style pour répondre aux préférences du groupe.Il est toujours important de se rappeler que vous êtes là non seulement parce que vous avez quelque chose de précieux à partager, mais aussi grâce au temps et à l’énergie du public : il a choisi de venir écouter ce que vous avez à dire au lieu de faire autre chose. Assurez-vous donc de leur donner de la valeur!

Respecter le timing

Beaucoup d’orateurs ne respectent pas le temps imparti, et c’est une grave erreur. Si vous dépassez le temps imparti, cela peut vous donner l’impression d’être mal préparé ou désorganisé. Cela pourrait également amener les gens à se déconnecter parce qu’ils pensent qu’ils ne pourront pas entendre tout ce qui doit être dit dans le temps disponible.Pour garder votre auditoire engagé, vous devez savoir quand il est temps de terminer une présentation. Votre présentation doit avoir une introduction, un corps et une conclusion, et chaque section doit se concentrer sur une idée ou un thème. Vous devriez également utiliser des histoires ou de l’humour dans le cadre de votre présentation si elles aident à illustrer des points importants pour les personnes présentes (pensez à quel point « Je suis une légende » aurait été plus mémorable si Will Smith avait utilisé des anecdotes amusantes au lieu de celles horribles zombies CGI).

Utiliser le storytelling

La technique de narration est une façon d’apprendre par l’exemple. Cela permet au public de faire partie de l’histoire, ce qui les aide à comprendre ce que vous essayez de leur enseigner.La méthode de narration existe depuis bien avant l’invention de l’écriture et est utilisée par presque toutes les cultures du monde. Cela fonctionne tant qu’il raconte une histoire que les gens veulent entendre et peuvent se rapporter à leurs propres expériences. Bref, il s’agit de raconter des histoires pertinentes et intéressantes pour votre public !

Éviter le piège de « l’inspirationalisme »

Évitez «l’inspirationalisme». C’est un piège!L’orateur inspirant vous donne l’impression qu’il a toutes les réponses, mais il ne vous donne jamais d’informations. Vous repartez inspiré, mais pas nécessairement plus intelligent ou plus confiant dans votre capacité à faire les choses différemment.En fait, cela pourrait même vous faire vous sentir plus mal qu’avant parce que vous êtes maintenant convaincu qu’il n’y a aucun espoir pour quoi que ce soit, sauf pour les pouvoirs magiques d’inspiration et de transformation personnelle de cette personne (qui ne sont pas transférables).

Maîtriser ses introductions et conclusions

L’introduction et la conclusion sont les parties les plus importantes d’une présentation. Si vous ne passez pas assez de temps dessus, les gens oublieront ce que vous avez dit au milieu. La première chose à retenir à propos des introductions est qu’elles doivent être courtes. Il est tentant de donner un aperçu de tout ce dont vous allez parler, mais il est préférable de se concentrer sur un seul point ou deux, puis de passer directement à la présentation de votre argument principal. L’autre chose à propos des introductions est qu’elles doivent dire aux gens pourquoi ce sujet est intéressant – pourquoi il est important, comment il se rapporte à leur vie, qui d’autre a déjà écrit à ce sujet (et pourquoi ces écrits valent la peine d’être lus).La conclusion ne doit pas simplement reformuler tout ce qui a été dit précédemment ; au lieu de cela, il devrait rassembler tous ces points en une seule idée ou un message percutant avec une puissance durable. Ne vous inquiétez pas s’il ne reste pas assez de temps pour ce dernier message ; laissez vos auditeurs en redemander !

Les conférences vendent des idées. Et les idées se vendent par la passion.

L’orateur est une vendeuse, si vous me permettez de sortir mon langage sexospécifique de mon système avant que nous commencions sérieusement cette discussion. Je ne dis pas qu’une femme ne peut pas être une vendeuse efficace – ou, d’ailleurs, qu’un homme ne devrait pas être capable de vendre aux autres ses idées et ses histoires (ce qui, bien sûr, ferait de lui un « vendeur » par définition). Ce que je veux dire ici, c’est simplement que je veux que nous réfléchissions tous à la fréquence à laquelle nous parlons de nous-mêmes comme « vendeur » quelque chose ou le produit de quelqu’un d’autre alors que nous fournissons en fait des informations ou des divertissements à travers nos paroles ou nos actions sur scène… et donc à quelle fréquence nous réfléchissonz moins à ce que cela signifie en termes de dynamique sociale lorsque quelqu’un nous demande s’il doit acheter un livre ou assister à l’une de nos conférences plus tard dans la journée à l’heure du déjeuner !

Et voilà ! Le secret pour devenir un bon conférencier est donc d’être humain au moment d’interagir avec le public. Cependant, il faut prendre garde à ne pas tomber dans les travers du storytelling (telle que je l’ai définie plus haut) et à ne pas surestimer la valeur de nos histoires personnelles. Ce serait donc une bonne idée qu’on évite les moments où nous nous mettons en avant et que nous préférons utiliser notre temps et notre énergie pour faire passer des messages utiles aux auditeurs plutôt que de les focaliser sur ce qui nous arrive personnellement.

Quitter la version mobile